Randonnée au Hartz Mountains National Park


Australie, Tasmania, Visites, Voyage / lundi, février 27th, 2017

Hello! Le temps est venu de vous présenter le Sud de la Tasmanie et la Tasmanian Wilderness World Heritage Area, un des derniers endroits vraiment sauvages au monde… On commence par le Hartz Mountains National Park et la rando jusqu’au sommet de Hartz Peak.

Le récit

Tout commence le vendredi 9 février. Avec Thibault, nous nous rendons au Hartz Mountains National Park pour une petite randonnée. Le temps est froid, une dizaine de degrés tout au plus, mais heureusement le vent ne souffle pas. A l’endroit du départ, quelques panneaux explicatifs pour nous rappeler de bien nous couvrir et nous raconter comment deux jeunes sont morts sur cette montagne, surpris par une tempête de neige. C’était il y a un siècle mais quand même… L’ascension de Hartz Peak ne s’annonce pas facile.

Vu le peu de gens au départ, ce parc n’est sans doute pas un des plus populaires… Seulement trois ou quatre voitures sur le parking et un couple venu de Hong-Kong qui se lance au même moment. Équipés contre le froid et la faim, appareil photo autour du cou, nous partons.

Une jolie forêt sert de cadre à nos premiers kilomètres, mais c’est quand nous en sortant que la magie opère. Partout, de petits arbres et des plantes grasses occupent la vallée. Entre eux coulent de minuscules ruisseaux qui relient de minuscules mares. Tout n’est que nuances de vert, sauf de minuscules fleurs blanches, rouges et oranges. J’ai l’impression d’avoir fait irruption dans le jardin de Blanche-Neige.

Hartz Mountains National Park - randonnée Tasmanie

Le chemin est devenu une plateforme de bois, ce qui permet de traverser la plaine sans abîmer la végétation ni tremper nos chaussures. Nous nous déplaçons  ainsi au dessus des plantes et des ruisseaux jusqu’à atteindre Lake Esperance.

Hartz Mountains National Park - randonnée Tasmanie

Hartz Mountains National Park - randonnée Tasmanie

C’est l’un des plus beau lac que nous ayons vu du voyage. L’eau d’un bleu limpide donne envie de la boire. Elle est si claire que même s’il faisait 30 degrés on ne voudrait pas s’y baigner de peur de la salir.

Hartz Mountains National Park - randonnée Tasmanie

Hartz Mountains National Park - randonnée Tasmanie

Une fois passé le lac, il fait froid. Aucun arbre n’arrête le vent et la pose photo nous a refroidis. Ces conditions difficiles couplées à l’absence de témoins finissent de faire disparaître le peu de classe à la française qu’il me reste.

Hartz Mountains National Park - randonnée Tasmanie

Après la traversée de la plaine enchantée, les choses se corsent. Finies les planches de bois ! Terminée la pente douce ! Place à la montée dans la boue et les cailloux ! Mais nous sommes des warriors et nous continuons.

Hartz Mountains National Park - randonnée Tasmanie

Plus nous montons, plus la boue fait place aux cailloux jusqu’à ce que nous soyons obligés d’escalader des cailloux pour arriver au sommet. Le vent souffle de plus en plus fort mais tant que nous restons en mouvement nous n’avons pas froid. Autour de nous, la roche gris foncé s’est parée de lichen orange, blanc, noir et vert comme si elle voulait se camoufler. Un dernier effort et nous atteignons le sommet de Hartz Peak où un abri a été creusé, sans doute pour permettre aux randonneurs de se reposer sans subir le vent glacé…

Hartz Mountains National Park - randonnée Tasmanie

Hartz Mountains National Park - randonnée Tasmanie

En redescendant, nous croisons le trône de pierre. Il ne nous en faut pas plus pour improviser une séance photo !

Hartz Mountains National Park - randonnée Tasmanie

Hartz Mountains National Park - randonnée Tasmanie

Si la montée fut un peu difficile, la descente, elle, est rapide. Le vent nous pousse vers l’avant et nous retrouvons rapidement la plaine et son boardwalk.

Hartz Mountains National Park - randonnée Tasmanie

Quelques minutes de plus et nous revoila sur le parking à déguster un encas bien mérité !

Le bilan

Cette randonnée était vraiment belle, je l’ai d’ailleurs préférée à celle du Cap Raoul. Je pense que nous avons eu de la chance au niveau des conditions météo car le temps était magnifique et qu’il n’y a qu’un jour sur cinq de beau temps à cet endroit. Les paysages sont merveilleux, on a l’impression d’être dans un autre monde…  C’est tellement pur et sauvage que j’avais l’impression que l’homme y est l’invité de la nature, un invité qui ne pourra jamais la conquérir. J’ai d’ailleurs reçu une mise en garde sous la forme d’un énorme coup de vent qui m’a déséquilibrée et fait reculer de quelques mètres… C’était bien la première fois que ça m’arrivait !

Hartz Mountains National Park - randonnée Tasmanie

Par conséquent, c’est vraiment une randonnée pour laquelle il faut se tenir prêt à toute éventualité et bien se couvrir. Ayez des vêtements adaptés, emportez des snacks et go ! Le sommet est à 4,5km de marche et la majorité du chemin est facile. Ce sont les conditions météorologiques, les passages boueux et ceux « d’escalade » (rien d’atroce) qui font la difficulté de la marche. En cas de doute, la partie qui va jusqu’à Lake Esperance est accessible à tous et permet de profiter d’une bonne partie de ces paysages magnifiques.

Et sinon, dans le Hartz Mountains National Park on peut aussi se contenter de très courtes marches pour accéder à de jolis points de vue.

Hartz Mountains National Park - randonnée Tasmanie

La plupart des photos de cet articles ont été prises par Thibault, donc merci Thibault ! 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *